L'extraordinaire dans l'ordinaire

Brésil, Espiga Dourada: un pain à grande valeur ajoutée

Histoire d’une entreprise dont l’ADN est pleinement ÉdeC

de Francesca Giglio

Espiga Dourada insegna ridParler d’ Espiga Dourada [NdT : Epi Doré] et de son histoire, c’est parler d’un grand désir de s’investir pour les plus pauvres, qui s’est transformé en une merveilleuse folie entrepreneuriale. Un projet qui, au fil du temps, a beaucoup créé et atteint des chiffres importants ; un projet qui, non sans défier obstacles et menaces dans un environnement souvent hostile comme celui de la périphérie de la métropole brésilienne, a réussi également à faire reculer la violence grâce à une ouverture accueillante et un profond sens du service.

L’idée s’avère pratiquement être précurseur du projet ÉdeC que Chiara Lubich a lancé à Espiga Dourada Adriana Valle ridSao Paulo en 1991, puisque les premières tentatives pour vendre de la boulangerie en bord de route remontent à 1988 et incarnèrent tout de suite vision, valeurs et courage de cette nouvelle approche révolutionnaire d’envisager l’économie. « C’était une période de forte crise, raconte Adriana Valle, italienne au Brésil depuis 38 ans et responsable de l’activité, avec des ressources économiques limitées, de l’inflation et beaucoup de chômage. Dans ce contexte un groupe de jeunes filles unirent leurs compétences et tentèrent une petite production de produits cuits au four, qu’elles proposaient avec leur panier sur  les trottoirs, à l’extérieur de la Mariapoli Ginetta (ex-Araceli), non loin de Vargem Grande Paulista ».

Espiga Dourada 1990 rid

Après quelques ventes improvisées, la production s’interrompt, mais, à la surprise générale, plusieurs autos de passage continuent à demander « les jeunes filles du pain et du sourire ! » C’est alors que Ginetta Calliari, une des premières compagnes de Chiara et l’une des fondatrice du mouvement des Focolari dans le pays, démande à poursuivre l’activité, en sorte de donner accueil et travail à des mères de famille et des jeunes et de leur permette ainsi de s’ouvrir, de se former, de subvenir à leurs besoins. Il n’y a pas encore à proprement parlé de projet entrepreneurial, mais les clients se pressent plus nombreux, la cordialité derrière le comptoir enchante !

En 1994, tandis  que le Pôle Industriel ÉdeC prend forme non loin de la cité-pilote Espiga Dourada Cliente rid[NdT : la Mariapoli Ginetta], l’activité de rue est déplacée dans un petit local fermé, et un second point de vente est créé en face du premier, de l’autre côté de la route, à côté d’une favela : l’objectif est de permettre aux gens qui y résident d’acheter du pain sans risquer d’être renversés par les voitures qui roulent à grande vitesse sur la route.

Les deux activités se développent, sous le nom donné par Chiara Lubich elle-même : l’Espiga Dourada I et II, car c’est du grain mature qu’émane la lumière sous le soleil, avec l’idée que les gens qui passent ici puissent rencontrer lumière, regard fraternel, sens de l’unité, parole de vie… un milieu laïc où l’on se sent aimé, accueilli, soulagé.

Espiga Dourada laboratorio 02 rid

Au cours de l’aventure, il y a beaucoup de rencontres. Avec ceux qui démolissent a priori l’idée d’entreprise, en se basant seulement sur les chiffres limités des débuts (« avec un demi-sac de farine on ne va pas loin », disent-ils), et avec ceux qui au contraire font confiance et prennent part au développement du projet : deux entrepreneurs connaissant bien Ginetta Calliari sont étonnés par tout le travail accompli, malgré l’espace restreint des structures ; leur contribution financière permet de ne pas licencier et de restructurer, d’offrir un lieu plus digne pour les clients et d’élargir l’offre proposée avec des produits de qualité.

Nombreuses sont les histoires vécues en son sein : par ceux qui chaque Espiga Dourada Pane ridsemaine reviennent de loin à cause de l’énergie positive qu’ils trouvent dans le café, comme par ceux qui, grâce à un sourire, retrouvent l’envie de recommencer. Le magasin a été le théâtre de plusieurs attaques. Lors d’une des dernières, devant un pistolet pointé en vu de rafler la caisse, Adriana elle-même a eu la force et le courage de dialoguer avec les voleurs, de faire preuve d’une sincère préoccupation pour leur destin une fois hors du local. Ce geste puissant a fait tomber les masques et désarmer ces jeunes, témoignant que, face à tant de respect et d’empathie, même le désespéré comprend que l’activité est « de son côté », aux antipodes du seul profit. Résultat des courses : après cet épisode la Espiga Dourada.n’a plus jamais été attaquée.

Espiga Dourada Dolci 02 ridAu fil des ans il y eu beaucoup de travail, avec l’exigence de respecter la loi, d’informatiser, d’améliorer la qualité et la présentation des produits. Aujourd’hui, avec 20 travailleurs à temps plein et 15 jeunes à temps partiel, les magasins enfournent 20 sacs de farine [NdT : 50 kg X 20 = 1000 kilos de farine] par jour et servent 1200-1500 clients. Le week-end, aux gens aisés de la ville, ils offrent une variété de pains spéciaux, des lignes de plats préparés, de la pâtisserie pour les fêtes, des glaces artisanales, et, en semaine, ils garantissant aux clients plus pauvres des prix accessibles pour le pain ordinaire, sauvegardant la dignité et les droits fondamentaux à la nourriture qui, au dehors, sont souvent piétinés.

Espiga Dourada Lavoratrici ridOutre la création d’emplois et la libération d’un amour authentique, la mission créative de l’Espiga Dourada consiste aussi en la création de relations de voisinage entre les différentes catégories sociales, où la personne pauvre se sent faire partie de la famille et la personne aisée revient, apporte sa contribution et remercie pour la possibilité de donner, mais aussi de recevoir.

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 704 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.