Profits partagés: rapport 2016

Un engagement croissant dans la création d’emplois pour des pauvres et des jeunes, y compris grâce au réseau mondial d’incubateurs.

de Gian Maria Bidone

extrait du Rapport EdeC 2016, "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.44 Insert rédactionnel dans Città Nuova n.2 - 2017 - février 2017

N42 Pag 08 Gian Maria Bidone autore

Les tableaux concernent l’année 2016 et le dernier trimestre 2015 parce qu’on est passé à une gestion des profits selon l’année solaire. Les données sont présentées par grandes aires géographiques: le premier tableau rend compte des profits administrés par la structure internationale qui permet une communion des biens au niveau du monde uni. Le second tableau rend compte des profits gérés par les structures EdeC locales et par des entrepreneurs indépendants, une tendance orientée à obtenir une efficacité toujours plus grande dans leur utilisation et une plus grande proximité des entreprises avec les besoins des pauvres et de la formation d’hommes nouveaux, tant sur leur territoire qu’ailleurs.

Les profits ainsi comptabilisés se montent à 1.774.591 Euros. La part gérée localement en représente à peu près le tiers. A noter que ne sont pas comptabilisées les prestations en nature et les ressources partagées avec les travailleurs eux-mêmes de ces entreprises, bien qu’elles puissent être une partie importante de la communion des entreprises.

En 2016 la structure internationale a distribué des profits pour  897.470 Euros et les structures locales pour 621.944 Euros, avec globalement 51% pour les pauvres et 49% pour la formation.  Cette comptabilité ne tient pas compte de la contribution pour les pauvres issue du partage des adhérents du Mouvement des Focolari, contribution qui est gérée directement par le Mouvement de Focolari lui-même.

N44 pag08 Tabella Utili1 rid web

En ce qui concerne la part destinée aux pauvres, 13% ont été pour la nourriture, 11% pour la santé, 10% pour le logement et 29% pour la scolarisation. Les parties restantes – 14% pour des projets sociaux et 24% pour de nouveaux emplois et la naissance du réseau mondial d’incubateurs d’entreprises EoC-IIN – dénotent un plus grand engagement dans ce sens : avec l’AMU il y a un plus grand engagement dans des projets sociaux, dans la formation scolaire et dans la création d’emplois, laissant aux Focolari la tâche de suppléer aux besoins complémentaires de nourriture, santé et logement.

Une partie des ressources dédiées à la création d’emplois a soutenu les dépenses courantes des associations locales EdeC dépourvues de ressources locales, tandis que leurs experts cherchent à planifier, évaluer, financer  et suivre des projets entrepreneuriaux, en particulier de jeunes, en étant le plus possible en phase avec leur territoire.

N44 pag08 Tabella Utili2 rid web

En ce qui concerne la formation, les profits gérés localement y ont beaucoup contribué; en particulier d’importantes ressources ont été dédiées en Amérique du Nord par Mundell Associates pour accueillir temporairement en entreprise des jeunes du monde entier et les aider à formuler leur projet d’entreprise EdeC. 28% des ressources pour la formation ont été consacrées à l’Institut Universitaire Sophia, 19% au soutien des pôles industriels et des structures de formation du Mouvement des Focolari, 24% aux écoles et congrès, 9% au soutien des associations, 16% à des publications et au site web international, 4% aux dépenses de gestion centrale. 

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.