L’ ÉdeC pour les pauvres

A 25 années de son lancement, la communion n’est pas seulement une exigence de la justice, elle est une nécessité.

Par Luigino Bruni

du Rapport ÉdeC 2014-2015, sur "Economie de Communion - une culture nouvelle" n.42 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova n. 2 - 2016 - février 2016

N42 Pag15 Luigino Bruni autoreGrâce à Dieu, l’ÉdeC est parvenue à son 25ème anniversaire. Une étape importante. Tous l’espéraient en 1991, mais aujourd’hui nous savons que l’intuition-inspiration de Chiara Lubich a été génératrice, elle a porté du fruit, elle a été féconde. En 1991 j’étais jeune diplômé en économie, et j’ai accueilli la proposition de Chiara avec un immense enthousiasme. Je ne pensais pas que quelques années plus tard (en 1998) elle m’aurait appelé à contribuer à donner “une dignité scientifique” à son rêve.

Comment entrons-nous dans cette nouvelle phase de l’ÉdeC? Aujourd’hui nous sommes un mouvement composé de différentes réalités. En première ligne, ce sont toujours les entrepreneurs, qui continuent à croire au projet, à donner des bénéfices, à le diffuser de toutes les façons. Pour ces “noces d’argent”, le premier merci doit aller à eux, pour la générosité, pour la foi, la persévérance, l’amour. Avec les entrepreneurs, au cours des années, a grandi un mouvement de personnes, étudiants, chercheurs, citoyens, associations. Des pôles, des projets de développement, une université (Sophia) et des milliers d’initiatives de communion dans le monde entier.

Mais tandis que nous croissons et vivons, je ne peux pas oublier les nombreuses fois où Chiara me disait: «Etudiez l’ÉdeC, faites plein de choses, mais n’oubliez jamais que j’ai fait naître l’ÉdeC pour les pauvres». Paroles qui m’ont toujours accompagné pendant ces années, et qui ont guidé des pas, des esprits et des coeurs. C’est pourquoi je ne peux pas ne pas me réjouir en voyant que ces dernières années l’ÉdeC s’est particulièrement développée dans les régions à plus forte concentration de pauvreté, parmi lesquelles l’Afrique et certaines zones de l’Amérique Centrale et du Sud. Nous devons donc éviter que le moyen (donner des bénéfices et faire naître des entreprises) ne devienne pas le but, oubliant ou laissant trop de côté le but (montrer un pan de monde sorti de la misère et de l’indigence). N42 Pag 15 Logo edC 25

Alors il est important qu’en ce 25ème anniversaire nous remettions la pauvreté et ses défis au centre de nos efforts et de notre enthousiasme. Dans les paroles et plus encore, avant tout, dans le coeur.

Et puis que nous cueillions toutes les occasions pour présenter l’ÉdeC à tous les niveaux. Aux jeunes, en particulier, qui sont nés et ont grandi après son lancement initial de 1991. Mais pas seulement à eux: cet anniversaire doit relancer une saison “missionnaire”, en criant sur les toits notre idéal. Notre temps est particulièrement adapté à comprendre une Economie de Communion. Beaucoup de signes – l’environnement, le terrorisme, les crises économico-financières, l’augmentation des inégalités, … - disent à nous comme à beaucoup que le modèle économique que le capitalisme a mis sur pied en ce siècle n’est plus en mesure d’assurer un avenir à la planète et aux exclus. La communion n’est pas seulement une exigence de la justice, elle est une nécessité. Nous devons, cependant, avoir la force et le courage pour le dire, avec compétence, avec passion, et surtout nous devons présenter une ÉdeC qui en ces années a grandi, a mûri, a en partie changé. En 2016 nous devons présenter et vivre une ÉdeC toute semblable et toute nouvelle par rapport à celle de 1991: la même radicalité et le même ADN, mais en prise avec l’aujourd’hui de l’humanité.

Nous suivre:

Qui est en ligne

Nous avons 417 invités et aucun membre en ligne

© 2008 - 2019 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - info@marcoriccardi.it

Please publish modules in offcanvas position.

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.