Erreur
  • Le template nécessaire à cet affichage est indisponible. Veuillez contacter un administrateur du site.

Observatoire sur la pauvreté Leo Andringa (OPLA)

 

Leo Andringa Opla ridPour garder vivant le souvenir de Léo Andringa, qui fut l’un des premiers à pointer la délicatesse du processus de distribution des aides à ceux qui en ont besoin, l’ÉdeC a décidé de lui dédier l’“Observatoire sur la pauvreté Léo Andringa” (OPLA), qui est à peine né et aura son siège au Pole Lionello Bonfanti.

L’objectif d’OPLA, dirigé par Licia Paglione avec la coordination scientifique de Luca Crivelli, est de recueillir les ”best-practices” (internes et externes à l’ÉdeC) dans la lutte contre la pauvreté, en développant une approche ispirée par les valeurs de la communion et de la réciprocité.

Siège: Pole Lionello Bonfanti - Loc Burchio snc, 50064 Figline e Incisa Valdarno (FI)

e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  - accès au site dédié


ÉdeC: une forme d’opposition à la pauvreté où les relations comptent

Les premières analyses de l’Observatoire sur la Pauvreté "Léo Andringa" (OPLA), à une année de son lancement

de Licia Paglione

OPLA Brasile 2017 02 ridL’Économie de Communion nait en tant que réponse d’une communauté internationale (comprenant des entrepreneurs, des chercheurs, des consommateurs, des jeunes et des pauvres) à l’insatisfaction face à un système économique jugé insuffisamment inclusif et juste : au cours de ses 26 années d’existence, elle a engendré dans différentes parties du monde des initiatives contre la pauvreté et les inégalités économiques et sociales.

Lire la suite...

Naissance de l’Observatoire sur la Pauvreté Léo Andringa (OPLA)

Un Observatoire qui regarde la pauvreté et le développement à l’aulne de la “réciprocité”. Interview de Luca Crivelli, coordinateur scientifique, et de Licia Paglione, directrice opérationnelle de OPLA.

Favelas San Paolo 01Jusqu’à présent, l’Économie de Communion (ÉdeC) a été connue surtout comme proposition de partage des richesses de la part des entreprises pour promouvoir le développement des personnes en condition de pauvreté. Toutefois l’ÉdeC a un objectif plus large : modifier en son coeur le système économique capitaliste, en partant d’une de ses contradictions: croissance de la richesse et augmentation de la pauvreté et des inégalités. Dans un slogan “finissons en avec la pauvreté”, cette forme particulière de pauvreté “subie”, à travers la valorisation d’une autre forme de pauvreté “choisie” par des personnes, à commencer par des entrepreneurs, qui décident de partager la richesse qu’ils produisent avec d’autres qui sont davantage dans le besoin.

Luca Crivelli, est-ce de cette attention au phénomène de la pauvreté qu’est issue la décision de faire naître l’Observatoire sur la pauvreté Léo Andringa (OPLA)?

Oui, OPLA naît du besoin de “monitorer” les résultats de l’ÉdeC par rapport à la grande pauvreté, et cela non seulement d’un point de vue matériel, mais aussi d’un point de vue relationnel, Luca Crivelli 01 riddans l’aptitude qu’ont les profits transformés en aides contre la pauvreté à produire des relations de valeur, “des biens relationnels”, pour ceux qui les reçoivent. L’OPLA – Observatoire sur la Pauvreté -, est un centre de recherche international, portant le nom d’un des acteurs importants de l’ÉdeC récemment disparu. Léo Andringa, qui, tout au long de sa vie, a porté une attention particulière au thème de la pauvreté.

Pourquoi, dans les actions contre la pauvreté, est-il important de prêter attention aussi aux “biens relationnels”?

Ces dernières années, le concept de pauvreté a été vu de manière toujours plus complexe, liée également à la qualité des relations qui se vivent. L’ÉdeC a dans son ADN cette attention qui naît d’une vision culturelle visant à créer au niveau global des rapports sociaux plus fraternels. A partir de cette vision, OPLA projette de travailler sur les dynamiques d’utilisation des profits des entreprises ÉdeC pour des projets contre la grande pauvreté et à y mettre en lumière la présence des éléments nécessaires à la création de relations de haute qualité, la présence de “réciprocité” et l’aptitude de donner chez ceux qui reçoivent, éléments indispensables pour créer “des biens relationnels” c’est à dire des relations qui puissent se dire « fraternelles ».

Licia Paglione, quelles seront les activités de l’Observatoire?

Licia Paglione 03OPLA développera des activités de recherche et de publication scientifique pour connaître et améliorer les résultats des actions contre la pauvreté soutenues et promues au sein de l’ÉdeC, et pour approfondir les aspects culturels, de gestion et d’organisation qui ont mûri en 25 années d’existence. Concrètement OPLA travaillera dans un premier temps pour définir un système d’information qui permette de « monitorer » les résultats des actions contre la pauvreté conduites au niveau international. OPLA effectuera ensuite des projets de recherche afin d’approfondir des thèmes spécifiques tels que : les effets relationnels des aides, les stratégies d’aide orientée à la valorisation de la réciprocité, la définition d’un « développement de communion ». Enfin OPLA diffusera les résultats de ses travaux, organisant des congrès et des journées d’études, en dialogue avec le monde scientifique international, surtout avec des chercheurs attentifs à la composante relationnelle.

Voir aussi:

L'ÉdeC Lance l’Observatoire sur la pauvreté de Chiara Andreola

Ce site utilise des cookies techniques, y compris ceux de parties tierces, pour permettre une exploration sûre et efficace du site. En fermant ce bandeau, ou en continuant la navigation, vous acceptez nos modalités d’utilisation des cookies. La page d’informations complètes indique les modalités permettant de refuser l’installation d’un cookie.